Nous recherchons délibérément des films à la fois audacieux et propres à apporter une réflexion, qui proviennent des quatre coins du monde et explorent de multiples problèmes de la santé mentale à partir de nombreux points de vue. Nous offrons des panels de discussions lors des projections pour les participants.antes du film, les réalisateurs.trices, les producteurs.trices, les bénéficiaires de soins de santé mentale et les professionnels.les de la santé mentale afin de faire évoluer la perception de cette maladie par le public à travers la participation et la discussion.
Phi_BW

Philip Silverberg - Fondateur du Festival du Film Au Contraire

Je crois au pouvoir du cinéma et de l’art en tant que médium en général. À travers les mots de Cesar A. Cruz, je crois que « l’art devrait réconforter les personnes troublées et troubler les personnes à l’aise ». C’est en ceci que réside un catalyseur favorable à la discussion, au débat et à des changements potentiels, s’appliquant d’autant plus, dans ce cas-ci, à la lutte contre la stigmatisation des troubles neurocognitifs. Cela étant dit, le festival fait la promotion d’un message rempli d’espoir, et de nombreux de ces films offrent un équilibre délicat et brillant, oscillant entre douleur oppressive et l’humour réparateur.
Cibyl Au Contraire

Cybil Geracimo - Curatrice du Festival du Film Au Contraire

Le Festival du film Au Contraire (FFAC) à été fondé par Philip Silverberg afin d’éduquer et de dissiper les mythes autour de la maladie mentale. Organisé annuellement, le FFAC organisera des projections communautaires consacrée à la maladie d'Alzheimer  et d'autres maladies apparentées au cours des deux prochaines années. Veuillez consulter le site du FFAC  pour plus d’informations sur les autres projections. Les Arts  et la Ville faciliteront par la suite ces conversations avec les panélistes de nos partenaires communautaires, réalisateurs et autres invités.

  • Le Cinéma communautaire Au Contraire acceuillera notre troisième projection virtuelle, à travers la présentation de deux films-courts, propre à apporter une réflexion sur Alzheimer et les autres maladies apparentées. Cette projection sera suivie par une discussion ouverte animée par Les Arts et la Ville avec les panélistes, les partenaires de la communauté, les réalisateurs et les invités.
  • Le Cinéma communautaire Au Contraire à accueillit notre projection virtuelle inaugurale, par la présentation de deux films-courts primés, propre à apporter une réflexion sur Alzheimer et les autres maladies apparentées. Cette projection a été suivie par une discussion ouverte animée par Les Arts et la Ville sur les moyens de maintenir une relation intime et profonde avec nos proches dans le contexte de l'Alzheimer et des autres maladies apparentées.
  • À travers le film, Au Contraire à pour but d'apporter une réflexion sur la maladie d'Alzheimer et les autres maladies apparentées afin de faciliter des discussions ouvertes sur les expériences de celles et ceux vivant avec Alzheimer et des maladies apparentées et leurs proches aidants. Les Arts et la Ville faciliteront ces conversations avec des panélistes de nos partenaires communautaires, des réalisateurs.trices et des invités divers.